Ces dernières années, le marché européen du logiciel a montré quelques petits signes de faiblesse, dus notamment à sa maturité. Mais d'après l'étude menée par CompuBase, il devrait se stabiliser au cours des prochaines années et même rebondir grâce à l'engouement autour des offres SaaS.

En valeur, ce segment ne représente actuellement que 5% du marché des logiciels, mais il est extrêmement dynamique. Les contrats SaaS sont, en effet, de plus en plus nombreux et couvrent des périodes de plus en plus longues. Les offres en mode SaaS ont d'ailleurs été perçues comme des solutions anti-crise l'an dernier et de plus en plus de PME utilisent ce type de services, notamment dans les pays d'Europe de l'Ouest. Ainsi dans les trois ans à venir, au moins 25% des offres logicielles devraient être proposées en mode SaaS. Mais le marché est-il vraiment prêt à adhérer à ce mode ?

Que ce soit du côté des éditeurs ou des sociétés de services, la plupart ont vite compris que ce mode de distribution représentait l'avenir et l'ont rapidement adopté. Ainsi, le SaaS en mode direct est aujourd'hui utilisé par un grand nombre d'ISV et d'intégrateurs. Dans les 3 ou 4 ans à venir, au moins les deux tiers d'entre eux devraient proposer leurs solutions en mode SaaS.

Pour les clients finaux, le SaaS est une aubaine. Ils peuvent ainsi travailler avec des outils plus sophistiqués et surtout qui leur coûtent moins chers. Le TCO est en effet bien moins important que celui imposé par les licences logicielles. Compatible avec n'importe quel type d'application, le SaaS permet également d'offrir la même version d'un logiciel à tous les utilisateurs et d'y accéder depuis n'importe quel ordinateur connecté à Internet. Le SaaS permet, par ailleurs, de bénéficier de mises à jour, de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux composants de manière pratique, rapide, transparente et économique. Sans compter que le SaaS, en offrant une nouvelle voie d'accès au marché, constitue une alternative à ne pas négliger pour les spécialistes du logiciel désireux d'augmenter leur part de marché.

La question de la sécurité est toutefois toujours au coeur des préoccupations et le fait qu'une entité externe prenne en charge une partie des informations vitales de l'entreprise, peut toujours poser problème. Cela dit, les chiffres de l'étude menée par Compubase montre bien que la tendance est à l'adoption générale du SaaS par les entreprises et à la multiplication des offres de la part des VAR, ISV et intégrateurs.