Pour réduire l’impact des défaillances logicielles sur l’activité, les directions informatique et métier s’intéressent de plus en plus à la qualité logicielle. Mais cet enjeu est aussi tiré par le recours croissant à l’externalisation comme en témoignent la SNCF, Allianz, le PMU et BNP Paribas.

Lire la suite...