Débarrassés de Ben Ali, les informaticiens tunisiens entendent faire de leur pays un champion du nearshore francophone. Des observateurs étrangers pointent, eux, le risque géopolitique.

Lire la suite...