Selon le cabinet d’étude Gartner, 15% du chiffre d'affaires des spécialistes de l'externalisation IT se réalisera à travers les services de Cloud à bas coût d'ici 2015. Par conséquent, le fait de stocker des données sensibles dans un Cloud public ne sera plus prohibé.

Le Gartner est autant célèbre par ses chiffres de marché et ses fameux "carrés magiques" que par ses analyses et prospectives sur le segment informatique. Ces dernières ont été souvent critiquées, elles manquent en tout cas rarement de piquant.

Ainsi, selon le cabinet d’étude en question, les tendances à venir concernant le domaine de l’informatique sont principalement : le Cloud Computing en passant par la sécurité, les développements mobiles ainsi que le Big Data.

En ce qui concerne le Cloud, le cabinet juge que d'ici à 2015, 15% du chiffre d'affaires des acteurs de l'externalisation viendra de la fourniture de services de Cloud à bas coûts (low-cost). "Les services IT industrialisés à bas coûts constituent une force émergente du marché qui altère les perceptions communes des prix et de la valeur des services informatiques", explique le Gartner.

Autre détail saillant au sujet du Cloud selon le cabinet d’étude Gartner : d'ici la fin 2016, plus de 50% des 1 000 entreprises les plus importantes de la planète auront stocké des données client sensibles dans le Cloud public. Actuellement, le cabinet américain estime que plus de 20% des organisations ont d'ores et déjà commencé à stocker d’une manière sélective certaines de leurs données client sensibles dans des architectures clouds hybrides.

Cependant, le cabinet américain reste discret sur les éventuels points d'achoppement et moyens de surpasser les difficultés liées au passage de la conservation de ces données d'un environnement de cloud hybride vers un cloud public.

Ajoutons à ce qui précède, l’utilisation des différents modes de Cloud (hybride, public et privé) et sa montée en puissance vont ainsi dominé dans les années à venir selon le Gartner. Pour autant, cette démarche ne va pas être mise en place sans un filet de sécurité.

D'ici à 2016, le cabinet d’étude Gartner considère que 40% des entreprises réaliseront des tests de sécurité préalable indispensable à l'utilisation de n'importe quel service de Cloud.

D’autre part, parmi les autres prédictions du Gartner, on retrouve également celle qui concerne la poussée des développements mobiles : d'ici à 2015, ces projets visant aussi bien les smartphones que les tablettes.

"Les directeurs de systèmes d'information verront quelques uns de leurs budgets réalloués à d'autres périmètres d'activité et dans d'autres cas, les projets informatiques seront redéfinis en tant que projets métiers sous le contrôle des responsables métiers", explique le Gartner. Une prédiction qui amène le cabinet à affirmer que d'ici 2015, "35% des dépenses informatiques des entreprises seront gérées en dehors du budget du département IT".